28 avril 2008

Du souffle au coeur

Je suis moche, bête, grosse, con, laide, conne, flasque, têtue et bornée. Je râle tout le temps, je ne supporte rien, je m'emporte pour un rien dès que ça me heurte. Et je suis heurtée en permanence par le monde.

La dame qui n'avance pas assez vite devant moi sur le trottoir, le flux de voiture qui m'empêche de traverser et d'attraper mon bus, la clé qui tourne mal dans la serrure, les nuages qui assombrissent la ville, le téléphone qui sonne et me dérange, le téléphone qui ne sonne pas et ne fait aucune incidence dans ma journée. Tout et son contraire me heurte et je me fatigue.

Et je viens de lire les paroles les plus réconfortantes du jour, qui m'ont forcément extirpé quelques larmes.

Elle ne se souvient pas de beaucoup de choses quand elle était petite mais la seule présence dont elle se souvient c'est la mienne. Si elle fait le métier dont elle a envie c'est grâce à moi qui l'ai encouragée, qui l'ai aidée à trouver des patrons, qui l'ai portée pour lui donner de la méthode, un support, un coussin sous ses petites fesses d'ado perdue.

Ses petites fesses que j'ai torchées, lavées, talquées. Ses cheveux que j'ai brossés, démêlés, frisés, couettés selon ses désirs de petite fille. Ses devoirs, ses copines, ses délires.

Quand nous étions petites, avec nos 9 ans de différences, je lui avais fait croire que j'étais sa mère mais que personne ne le savait. Elle avait été tellement ébranlée la pauvre. Plus tard, elle m'avait dit que quelque part, sa mère c'était moi.

Elle me le redit aujourd'hui, alors que je suis moche, grosse, con, laide, conne, flasque, têtue et bornée. Et ça m'extirpe quelques larmes. Elle me dit que je l'ai faite avancer, que je l'ai portée et qu'elle me doit beaucoup.

Et moi je me mouche. Son amour remplace celui que je ne me porte pas.

Posté par Traash à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Du souffle au coeur

Nouveau commentaire