22 avril 2008

Le couteau dans la plaie

J'ai mal au bide parce que je le veux bien.

Quelques temps avant moi il a eu cette histoire d'amour qui l'a transporté ailleurs, qui l'a tenu éveillé des nuits et l'a maintenu debout. Quelques temps pendant moi cette histoire a continué, parce que nous ça n'était pas très sérieux, parce que le sérieux me faisait peur et parce que, je l'avoue, j'aime ces situations où je souffre, où je m'en prends plein la gueule dans l'espoir d'un jour remporter ce combat qui n'existe que pour moi.

Et cette fois là j'ai gagné. C'est moi qu'il a choisie quand j'ai dit "Bon et maintenant si tu faisais un choix?" et c'est moi qu'il aime tous les matins, tous les jours, aux yeux de tous.

Et je traque la moindre trace de cette histoire passée, je voudrais qu'elle n'ait jamais existé, je voudrais avoir toujours été la seule, je voudrais que rien ne sorte de ça, qu'elle meurt avec son histoire anéantie l'autre là. Je voudrais qu'elle arrête d'y penser même avec légèreté. Je ne veux pas que ça aie existé. Alors étrangement je traque.

Et ça me rend dingue de lire des choses sur ce qu'ils ont fait ou non, sur ce qu'elle regrette, sur ce qu'il lui a apporté. Et plus ça me rend dingue plus je traque l'information comme pour me rendre encore plus dingue.

Le combat, si combat il y a, il est pas fini depuis longtemps? Je ne mérite pas de me reposer et de profiter à présent? Pourquoi je fais durer? Pourquoi je traque? Pourquoi je prends mal que ça ait existé pour eux? Qu'est-ce que ça m'enlève au fond?

Pourquoi je pense que chaque mot qu'elle a posé hier m'est destiné? Pourquoi je reconnais les traces de ce qu'ils ont vécu même quand tout est modifié? Pourquoi je fantasme tant cette histoire au point de la faire vivre moi plus que ses protagonistes?

Parce qu'il a menti? Parce qu'il a continué une correspondance coquine dans mon dos sans penser que ça pouvait me faire du mal? Parce que pris en flag il a continué de nier? Parce que je suis sa mère et il est l'enfant qui se cache des ses bêtises? Parce qu'il n'y a que moi qui trouve que tout ça n'est pas normal?

Ce matin je ne sais plus. Ce que je veux, ce que je peux, où je vais. Je ne sais pas si je saurais refaire confiance à ce garçon pour ce qui m'a blessée il y a presqu'un an. Je ne sais pas si j'aurais la force de dénouer mon ventre en me disant que tout va bien, que c'est pas ça l'important, que tout ça c'est du passé. Et tu sais pourquoi? Parce que qu'est-ce qui me dit que c'est du passé hein? Rien. Il a nié avec tant de perfection la première fois que si j'avais pas été plus maligne j'aurais rien vu venir. Et ça marche peut-être pas à tous les coups.

Alors je ne sais plus. Parce que l'amour sans confiance ça ne sert à rien, c'est même limite ridicule. Je ne veux pas me transformer en chasseuse de faits, je ne veux pas mettre ma gabardine beige et enquêter chaque fois qu'il fait un geste. Je veux pouvoir lui faire confiance d'être un humain comme les autres qui a aussi ses travers.

Je n'y arrive juste pas. J'ai mal au ventre et je n'y arrive pas. Je voudrais effacer ces épisodes de nos passés, je voudrais être sereine sans m'y forcer. Je voudrais juste changer.

Posté par Traash à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le couteau dans la plaie

Nouveau commentaire